© 2020 Nicolas d'Estais

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • Instagram Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey
  • YouTube Clean Grey

Transgascogne 2017 - Victoire !


CHAMPAGNE !

C'est fait! Après 2 jours et 7 heures de mer Chris et moi avons remporté hier soir l'étape retour de la Transgascogne dans la catégorie des bateaux de série en double. Suite à notre victoire sur la l'étape aller, nous remportons le classement général de l'épreuve. Je signe donc pour l'occasion ma première victoire sur le circuit Mini 6.50 : champagne!

La longue route au près

Fidèle à sa légende, le réputé golfe de Gascogne a mis les bateaux et marins à rude épreuve car l'étape s'est déroulée pour sa plus grande part dans un vent de Nord Est (15 à 20 nœuds, force 4 à 5 Beaufort) et une mer formée. Conséquence archimedienne immédiate : nos bateaux - dont les coques courtes et larges sont conçues pour les vents portants - ont "planté des pieux" (terme technique, ndr) à quasiment chaque vague, sans discontinuer pendant deux jours et deux nuits!

Une étape tactique

En bateau à voile il nous est impossible de naviguer face au vent, ce qui nous oblige à choisir un bord à tirer en premier, avant de virer de bord et de faire l'autre. Décision bien plus importante qu'il n'y paraît car bien souvent le vent bascule !Ainsi, deux clans se sont dessinés pendant l'étape: les "Nordistes", partisans comme nous d'une route au Nord-Ouest et les "Sudistes", préférant un placement au Sud-Est.

ZIG-ZAG

Un placement au Nord Ouest de la flotte nous a permis de passer en tête de justesse, quelques heures seulement avant l'arrivée!

Figurez-vous que ce sont nos adversaires sudistes qui étaient en tête pendant quasiment toute la course. Avec Chris nos avions préféré "investir" au Nord en prévision du vent de Nord-Ouest qui était supposé rentrer sur la fin du parcours. Notre objectif était de se placer de telle manière à finir au vent de travers, allure bien plus rapide que le près.

Finish sous haute tension !

Ce vent de Nord-Ouest est finalement rentré mais pas avant lundi après-midi (bien trop tard à notre goût !). Cette bascule nous a permis de doubler nos concurrents de justesse dans les toutes dernières heures de course, grâce à un bord d'anthologie à presque 11 nœuds de moyenne au travers sous gennaker, Quel plaisir après deux jours de navigation face au vent et aux vagues!

DOUBLE SOULAGEMENT

Incertains jusqu'au bout du résultat, nous étions à la fois rassurés d'apprendre notre victoire et surtout très heureux de retrouver la terre ferme!

Un dernier mot pour dire grand merci à tous pour vos nombreux messages d'encouragements et de félicitations qui comme à chaque fois me touchent beaucoup!

A bientôt,

Nicolas

[PS : Suite à vos nombreuses questions, quelques nouvelles de Jimmy...]

Après avoir navigué bord-à-bord avec nous pendant toute l'étape (coïncidence?), Jimmy coupe la ligne 8 petites minutes avant nous et remporte lui aussi le classement général dans sa catégorie - celle des bateaux de série en solitaire. Modeste, il a reconnu devant les caméras à l'arrivée que Clarisse l'avait "un peu aidé à certains moments, car après tout il faut bien qu'elle apprenne".

REPOS DU GUERRIER

Après l'effort, le réconfort!

On souhaite à Clarisse et Jimmy de continuer sur leur très bonne lancée pour la Mini Transat dont le départ sera donné le 1er Octobre prochain. Vous n'en doutez pas, sur cette édition ce sera bien évidemment eux qu'il faudra encourager!

A bientôt !

Nicolas