Top Départ de la Normandy Channel Race ! 🏁



Top départ de la deuxième course de la saison ! La Normandy Channel Race partira ce dimanche, une course en double au départ de Caen vers l'ile de Wight et l'Irlande. Une longue boucle de 1000 milles nautiques (1850 km) de 5 jours environ. Un chouette voyage !


Un parcours passionnant


Avec autant de passages côtiers beaucoup de retournements de situation sont possibles, il ne faudra rien lacher jusqu'à la fin ! J'avais eu le privilège de faire cette course en 2020 avec mon ami Stan Thuret sur son bateau Everial. J'avais pu constater à quel point le parcours était complexe. En permanence à jouer avec les transitions de courant et de vent, sur cette course il est impossible de se relacher !

La concurrence est là

Du beau monde pour qui connaît un peu le milieu ! C'est l'une des courses les plus disputées de la saison. Le plateau autour de nous est juste dingue ! Certains étaient en poster dans ma chambre quand j'étais petit ! Des vainqueurs de Vendée Globe, de Jacques Vabre, de Route du Rhum et de solitaires de Figaro et de Mini Transat ... et j'en passe ! On a même un champion olympique parmis nous ! Alors oui c'est en saut à la perche, mais c'était pour vous montrer le niveau ambiant de championitude !

Coaching gagnant ? Je devais initialement partir avec la rockstar Tanguy Leglatin, entraineur de tous les champions lorientais depuis 20 ans, mais un vilain accident de vélo en aura voulu autrement ! Il a donc fallut faire un peu de coaching et faire tourner l'effectif.


Je vous présente Rémi ! Rémi ne dort pas, ne mange pas et passe son temps à régler les voiles. C'est l'équipier parfait ! Pour m'épauler sur cette épreuve j'ai donc fait le choix de l'expérience, de la complicité, et du flair ! Je serai accompagné par Rémi Aubrun, qui fabrique des voiles depuis plus de 20 ans pour des bateaux de course. C'est lui qui a dessiné les voiles du bateau donc a priori il va savoir les régler ! Son arme fatale ? Son flair ! On se connait très bien puisque c'est à lui que j'avais racheté mon premier bateau pour la Mini Transat 2015. On a déjà régaté ensemble, c'était aussi pour aller en Irlande, lors du Mini Fastnet en 2018. On avait terminé 6e, espérons qu'on arrivera à faire encore mieux cette fois-ci !

Le coaching ne s'arrête pas là. Pour la première fois depuis TRES longtemps je partirai en mer sans Jimmy. Et pour cause : il épaulera la semaine prochaine sa maman Mic sur sa première course en solitaire ! Il sera donc remplacé par Emile, son frère Ours. La seule personne sur qui on peut compter est en fait Léo, un grand champion lui aussi, qui m'aide dans la préparation du bateau. Notre monture est affutée comme jamais et prête à affronter les tempêtes irlandaises. Merci Léo pour son travail de qualité !