Une bien joyeuse nouvelle à vous annoncer... ☕💛



Je brûlais d'impatience de vous le dire et c'est désormais officiel. Je suis très fier de pouvoir vous annoncer que Café Joyeux a rejoint l'aventure en tant que co-partenaire titre, aux côtés d'Happyvore ! Ils m'apportent l'aide dont décisive dont j'avais besoin pour préparer sereinement la Route du Rhum et ne pas boire la tasse pendant la traversée ! Ce sont des personnes incroyablement inspirantes. Je suis ravi de les embarquer à bord du bateau. Un énorme merci à eux !



Mais qui sont donc ces joyeuses personnes ?


Fondée par Yann et Lydwine Bucaille en 2017, Café Joyeux est la première famille de cafés-restaurants qui, par l'emploi de personnes porteuses de handicap, participe à leur inclusion professionnelle. En France, 700 000 personnes sont porteuses de handicap cognitif ou mental. Elles sont deux à trois fois plus touchées par le chômage que le reste de la population. Et seules 0,5% d'entre elles travaillent en milieu ordinaire !


Aujourd'hui Café Joyeux opère 9 cafés-restaurants en France et à l'étranger, employant plus d'une centaine d'équipiers joyeux en CDI. Ainsi, depuis l'ouverture du premier café à Rennes ce sont 300 000 convives qui ont déjà pu se restaurer dans un Café Joyeux.


Mais Café Joyeux ne se résume pas seulement aux cafés-restaurants : ils vendent aussi leur café (moulu, en grain ou en capsules) sur leur site internet ou bien à des entreprises dont les salariés peuvent déguster du café joyeux sur leur lieu de travail. Si on additionne tout le café vendu c'est environ 10 millions de tasses de café joyeux qui ont été dégustées depuis leurs débuts ! L'ensemble des bénéfices est ensuite utilisé pour financer l'ouverture de nouveaux cafés-restaurants Joyeux.


Et ce n'est pas tout ! Ils sont aussi un centre de formation qui permet à des personnes en situation de handicap d'obtenir un diplome et de travailler dans la restauration en dehors des cafés-restaurants Joyeux.



190m2 de joie, d'humanité et d'inclusion me pousseront désormais vers la Guadeloupe

Moi aussi je suis Joyeux !

Comme tout nouveau membre d'équipage chez Café Joyeux j'ai eu droit à ma journée dite d'"immersion", un pur moment de joie que je n'oublierai jamais ! Le temps d'une journée je suis donc allé mettre le bazar au Café Joyeux de l'Olympia. Certains d'entre vous sont d'ailleurs venus me rendre visite. Si vous avez attendu trop longtemps à la caisse, reçu le mauvais plat ou si votre café était froid, il est très probable que cela soit de près ou de loin complètement ma faute ! Je tiens à remercier Thomas, Brandon, Pierrick, Alphonse et tous les autres équipiers joyeux qui ont su faire preuve de patience et de pédagogie pour m'apprendre à manier la machine à café et à appréhender le processus de commande et de paiement. Quand on commande un café on prend presque toujours la même chose... Mais quand on prend les commandes de centaines de convives en une journée (et a fortiori dans les beaux quartiers de Paris) il nous arrive dessus des Cappuccinos, Chai Latte, Caffe Latte, Noisette, Café Viennois, Macchiatos et autres Mocacinnos... Je vous mets au défi de savoir ce qu'il faut mettre dans chaque tasse et en quelle quantité ! Et par pitié pour tous les serveurs dont c'est le premier jour, tenons-nous à la règle d'or : 1 commande = 1 personne = 1 paiement (idéalement par CB et jamais en tickets restaurants). Du fond du coeur, merci pour eux ! J'en profite pour saluer l'humanité, la générosité et la patience des encadrants. Antoine, Aymeric, Anne, Cécile et les autres : ce que vous faites est admirable, et bien plus difficile que d'aller faire le c(l)o(w)n en solitaire sur un bateau à voiles !

Merci au Fonds du Bien Commun

Le Fonds du Bien Commun est un fonds ... pour le bien commun

Ce demi-bateau Café Joyeux est intégralement financé par le Fonds du Bien Commun. Fondé en octobre 2021 par le philanthrope Pierre-Edouard Stérin (au moment où je mettais à l'eau mon bateau, donc !), le Fonds du Bien Commun s’engage aux côtés des entrepreneurs sociaux et associatifs qui œuvrent à construire une meilleure société. Vous connaissiez peut-être la Nuit du Bien Commun ? et bien ce sont les mêmes personnes ! Ce sont eux qui nous offrent, à Café Joyeux et à moi-même, la chance de pouvoir vivre cette superbe aventure ensemble. J'espère que la belle histoire que nous allons écrire contribuera au développement de Café Joyeux et donc à l'inclusion professionnelle des personnes porteuses de handicap. Je leur en suis énormement reconnaissant - un TRES GRAND merci à eux du fond du coeur ! Dernière ligne droite avant le Rhum

Après une petite semaine parisienne, retour à la navigation dès lundi prochain pour la reprise des entraînements ! (Photo Paquerette Wannebroucq) Suite à la 40 Malouine* le bateau est de nouveau de retour à Lorient (grâce à Léo, le super boat captain, qui a convoyé le bateau pendant que je servais des cafés). Il ne nous reste plus qu'un mois avant de devoir re-convoyer à Saint Malo (pour de bon cette fois) pour le départ du Rhum. Et encore beaucoup de choses à faire... Mais pas de panique, à ce moment-là l'année dernière je n'avais toujours pas mis mon bateau à l'eau ! Entre les entraînements, la finalisation de la préparation du bateau, l'avitaillement, la préparation des sacs de matériel de sécurité et de rechange, la banque image, on ne va pas s'ennuyer dans cette dernière ligne droite ! Mais c'est maintenant qu'il faut mettre le coup de collier pour être "tranquille" à Saint Malo (lire: disponible pour les partenaires et leurs invités !). * Ouuuups, du coup je ne vous ai pas du tout raconté !

Merci à mes partenaires

Bienvenue donc à Café Joyeux ! Chez HappyVore, ils sont ravis de faire équipe avec des personnes aussi heureuses et joyeuses. L'équipage s'entend à merveille. Ils ont même pu déguster chacun ce que faisait l'autre dans la vie ! En tous cas, avec HappyVore et Café Joyeux je serai forcement le plus souriant des skippers de cette Route du Rhum ! A très vite, Nico